Nos intervenants en ETP partagent des valeurs en éducation thérapeutique du patient fondées sur une conception de la santé comprise dans sa dimension globale et pas seulement l’absence de maladie, et une conception de l’éducation comprise comme « la rencontre de deux intelligences » basée sur l’échange entre le savoir expert du soignant et le savoir profane reconnu d’une personne atteinte de maladie chronique.

Nos intervenants en ETP ...
... adhèrent aux concepts en éducation thérapeutique du patient suivants :

  • L’objectif de l’éducation thérapeutique, selon la définition de l’OMS, « vise à aider les patients à acquérir ou maintenir les compétences dont ils ont besoin pour gérer au mieux leur vie avec la maladie chronique ».  
     
  • Les finalités de l’éducation thérapeutique : « participer à l’amélioration de la santé du patient (biologique et clinique) et à l’amélioration de sa qualité de vie et à celle de ses proches ». L’observance n’est pas une fin en soi. La compliance au traitement n’est pas la finalité de l’éducation thérapeutique.
  • La mise en oeuvre de l’éducation thérapeutique : par des méthodes pédagogiques facilitant la participation des personnes atteintes de maladies chroniques à toutes étapes du processus : écoute des besoins et demandes, attention portée aux représentations, transparence des intentions éducatives et clarté des objectifs d’apprentissage choisis, valorisation des compétences déjà acquises, encouragement des compétences en acquisition.  
     
  • L’évaluation en éducation thérapeutique, «ne doit pas être utilisée de manière normative pour porter un jugement externe sur le patient, mais de manière formative, c'est‐à‐dire en cherchant par un dialogue structuré à faire le point avec lui, et à lui permettre de développer ses propres compétences d’autoévaluation».
     
  • La personne atteinte de maladie chronique a toute liberté de participer ou non à un programme, de le quitter sans que cela n’ait aucune conséquence sur la qualité de sa prise en charge par les soignants. L’éducation thérapeutique est accessible à tous quelque soit la pathologie, l’état de santé, l’âge, et sans distinction d’aucune sorte. Elle nécessite toujours le consentement éclairé des personnes.  
12 critères de qualité d’un programme d’éducation thérapeutique du patient
  1. être centré sur le patient,
  2. être scientifiquement fondé,
  3. faire partie intégrante du traitement et de la prise en charge,
  4. concerner la vie quotidienne du patient, les facteurs sociaux, psychologiques et environnementaux,
  5. être un processus permanent, qui est adapté à l’évolution de la maladie et au mode de vie du patient,
  6. être réalisé par des professionnels de santé formés à la démarche d’éducation thérapeutique du patient et aux techniques pédagogiques,
  7. s’appuyer sur une évaluation des besoins et de l’environnement du patient (diagnostic éducatif), et être construit sur des priorités d’apprentissage perçues par le patient et le professionnel de santé,
  8. se construire avec le patient, et impliquer autant que possible les proches du patient
  9. s’adapter au profil éducatif et culturel du patient,
  10. être défini en termes d’activités et de contenu,,s’appuyant sur des techniques de communication centrées sur le patient, des séances collectives ou individuelles, fondées sur les principes de l’apprentissage, accessible à une variété de publics et utilisant des techniques pédagogiques variées,
  11. être multiprofessionnel, interdisciplinaire et intersectoriel,
  12. inclure une évaluation individuelle de l’ETP et du déroulement du programme.